lien vers l'accueilLumière sur Michel Simon

Ce livre paraît à l'initiative des Amis de Michel Simon, association présidée par Monica Petit Tixier à La Ciotat, où l'acteur vécut de nombreuses années. Une existence troublée, habitée par cette beauté de diable, tragique et pathétique, qui l'enferma trop souvent dans des emplois de "sales cocos", comme il disait.


Préface du livre

On dit parfois du hasard qu'il fait bien les choses. Je dirais plutôt qu'il peut prendre plaisir à les enchaîner, à lier entre eux évènements et rencontres.

Comme d'autres, je n'étais nullement indifférente à l'art cinématographique, et je faisais partie des admirateurs non déclarés de Michel Simon. Dire que son talent d'acteur crevait l'écran est reconnu de tous. Mais il y a quelques années, rien ne me laissait supposer cette aventure qui m'amènerait à côtoyer chaque jour son souvenir, à parler de lui comme s'il était encore présent. Vertiges du septième art ?

Tout a commencé par mon mariage avec un Ciotadain, Jean-Louis, membre fondateur d'une association, "La Ciotat, berceau du cinéma", acharnée à sauvegarder un vieux cinéma de La Ciotat,l'Eden,dont il avait décrété qu'il était le plus ancien du monde, Louis Lumiere y ayant fait tourner la manivelle du cinématographe dès 1897

Que de soirées à en entendre parler ! Que de péripéties et de batailles, gagnées finalement ; le virus "patrimoine du cinéma" m'avait sans doute conquise par osmose

La suite tient à un coup de coeur. Comme tant de Ciotadens, je savais que Michel Simon avait longtemps habité dans cette ville, et j'allais souvent marcher dans sa propriété désertée et ouverte aux promeneurs, sur les hauteurs de la cité, près des falaises. Le site et le panorama y sont sublimes...

Au début de l'année 1990, j'apprends que les petites-filles de Michel Simon, Martine et Maya, vivant en Suisse et ne pouvant entretenir la propriété de douze hectares et sa bâtisse, songent à vendre. Des promoteurs sont, bien sur , interessés. Voir disparaître ce lieu paradisiaque où le grand acteur venait se ressourcer m'a semblé un affront, tant pour lui qui y était si attaché que pour La Ciotat , qui aurait perdu un de ses joyaux naturels.

J'entrepris alors de rapprocher Martine et Maya de la municipalité de l'époque,qui fut rapidement convaincue de l'importance d'un tel patrimoine et sut faire l'effort nécessaire.

Le 27 décembre 1990 la propriété de Michel Simon , acquise en 1946 devenait propriété municipale!

Les héritières , dont j'avais gagné l'amitié, avaient aussi apporté leur pierre a l'édifice de cet accord en acceptant de réduire très sensiblement le prix de vente à la condition que la mémoire de ce "sacré grand-père reste présente dans sa maison et à La Ciotat.

Mais elles demandèrent aussi que je sois en quelque sorte, la caution morale de cet accord.

Suivit la création de l'Association des Amis de Michel Simon, "marrainée" par Maya et Martine,et don t je fus instituée présidente, avec mission de rassemblé des documents sur l'acteur en vue d'un futur lieu d'exposition à sa mémoire, dans sa maison préservée.

Noble et bénévole mission ; le problème,c'est que tout avait disparu après sa mort et que sa famille n'avait pratiquement rien gardé comme souvenirs; où chercher ?

Heureusement, la "confrérie amoureuse" des femmes qui existait autour de Michel allait éclairer mon chemin : Margarethe Krieger, artiste peintre dont les oeuvres témoignent d'une relation si profonde avec lui, la comédienne Micheline Dax, Josy Goillandeau, modèle de peintre mais aussi Ana Simon épouse de son fils François, homme de théâtre et de cinéma au talent fascinant.

Des hommes également, surtout l'écrivain Claude Gauteur, à nos yeux la référence lorsqu'on évoque Michel Simon.

C'est ainsi que, depuis plus d'une dizaine d'années, avec les membres fidèles et dévoués de l'association, grâce au soutien financier de collectivités-et de nombreux donateurs, nous retrouvons pièce après pièce, les souvenirs de la riche carrière de Michel Simon, mais également des souvenirs personnels, parfois intimes...

Une partie de ces souvenirs est exposée toute l'année dans l'espace "Lumière-Simon" que nous avons ouvert en 1996, au coeur de la vielle ville, à deux pas de ce port de La Ciotat où il aimait boire son anisette, entouré d'admiratrices.

Je me plais à espérer que cette exposition permanente, qui reçoit chaque année des milliers de visiteurs, les expositions itinérantes, les manifestations diverses que nous avons organisées en France, notre site Internet consacré à Michel Simon auront contribué à maintenir présent le souvenir d'un des plus grands acteurs de ce premier siècle de cinéma.

Enfin, nous avons décidé de vivre une nouvelle aventure : ce livre, notre témoignage sur Michel Simon. cette aventure, elle n'a pu aboutir, elle aussi, que par la rencontre de l'amitié et de la passion : celle de François Billard, ami de toujours, dont je savais que le regard sur Michel Simon serait pertinent et lucide, celle de Claude Galli, notre éditeur, qui mit son expérience au service de notre cause.

Ils l'ont fait avec talent et compréhension

Alors, tout cela ne serait donc que du hasard ?
Bizarre...Vous avez dit bizarre ?
Comme c'est bizarre !

Monica Petit Tixier


François Billard retrace la carrière entre ombres et lumières d'un personnage qui, dans sa vie privée comme à l'écran, pouvait être aussi imprévisible et ambigu, que se révéler humble et attachant. Mythe et référence de l'âge d'or du cinéma, artiste génial, il marqua de son anticonformisme toutes les entreprises théâtrales et cinématographiques- les chefs-d'oeuvre comme les navets- auxquelles il participa.

Biographie de l'auteur

Ancien musicien de jazz, dans les années soixante (free), puis de rock expérimental à la fin de la même décennie, François Billard est devenu journaliste, musicologue puis écrivain. Depuis 2000, il est assistant de production au Groupe de Recherche et d'Improvisation Musicale à Marseille et chargé de cours (Histoire et esthétique du jazz) à l'Université d'Aix en Provence. Co-auteur au cinéma de Jo Privat, le blues du musette, il prépare actuellement un autre film sur la musique


Pour vous procurer ce livre, envoyer un chèque d'un montant de 22 Euros ( prix du livre 17€ + 5€ de frais de port) libellé à l'ordre de l'association " Les Amis de Michel Simon" à l'adresse ci-dessous :


Les Amis de Michel Simon : Maison des Calanques - Chemin Notre Dame de la Garde 13600 LA CIOTAT

.

©copyright Brigitte CHENEVIER webmaster